Les blessures de l'âme : la blessure d'injustice

Après avoir vu ensemble la blessure de rejet, la blessure d'abandon, la blessure d'humiliation et la blessure de trahison, cette semaine nous allons voir la dernière des 5 blessures de l'âme : la blessure d'injustice. Popularisé par Lise Bourbeau dans son livre les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même, les blessures de l'âme sont des réactions émotionnelles douloureuses liées à des expériences de notre enfance. Prendre conscience et guérir nos blessures nous permet de retrouver la joie, le calme et la sérénité dans nos relations et dans notre vie.

Origine de la blessure d’injustice

La blessure d'injustice trouve son origine entre nos 4 et nos 6 ans, avec le parent du même sexe. L'enfant a pu vivre un manque de tendresse et d'affection de la part de ce parent, il a pu avoir l'impression de devoir mériter l'amour ou encore de devoir être différent de ce qu'il est pour être aimé. Elle peut aussi prendre naissance si le parent a été trop autoritaire avec l’enfant. Bien sûr la blessure d'injustice a pu naître de façon totalement inconsciente, sans que le parent l’ai voulu volontairement.

Origine de la blessure d’injustice

Les caractéristiques physiques de la blessure d’injustice

Le corps de la personne qui vit une blessure d'injustice peut paraître rigide, le plus parfait possible. Les mouvements peuvent également être rigides, la mâchoire serrée, les muscles raides et le dos bien droit.

Les yeux sont souvent clairs avec un regard brillant et vivant. Elle aime prendre soin de son apparence et plaire aux autres. Côté alimentation nous pouvons noter une préférence pour les aliments salés plutôt que sucré, ainsi que pour tout ce qui est croustillant. Cependant elle reste dans le contrôle permanant de son alimentation car elle a très peur de prendre du poids et fera tout pour ne pas grossir.

Les maladies fréquemment rencontrées dans la blessure d'injustice sont le burn-out, les problèmes de peau, la nervosité, l'insomnie, une mauvaise vision, des problèmes de circulation sanguine. La personne qui vit une blessure d'injustice peu fréquemment se surmener, et malmener son corps en ignorant ses douleurs physiques, ou en faisant semblant de ne jamais avoir mal. Elle ne respecte pas ses propres limites.

Les caractéristiques émotionnelles de la blessure d’injustice

Le masque porté par la personne qui vit une blessure d'injustice est celui du rigide. Elle est particulièrement intransigeante et perfectionniste envers elle-même, comme avec les autres. Elle pense devoir être parfaite en toutes circonstances. Elle fait tout pour correspondre à son idéal, ou à ce qu’elle pense qu’on attend d’elle.

La personne qui vit une blessure d'injustice a un contrôle d'elle-même à l'extrême. Elle a du mal à exprimer ses émotions et se coupe de ses ressentis. Au quotidien elle prend beaucoup sur elle, si bien que quand la coupe est pleine elle peut parfois réagir de manière disproportionnée.

Bien qu’elle soit en réalité très sensible, elle passe souvent pour une personne froide et insensible. Cette impression de manque d’empathie s’explique, en réalité, par la crainte de perdre le contrôle face à ses propres émotions, ce qui le pousse à s’en couper totalement.

Elle ne veut jamais admettre ses points faibles et refuse toute aide de l’extérieur, pensant que demander de l’aide est une preuve de faiblesse. Celui qui souffre d'injustice alimente sa blessure en étant beaucoup trop exigeant envers lui-même. Il est injuste envers lui-même car il se critique et a de la difficulté à voir ses qualités et ce qu'il fait de bien. Il souffre quand il voit ce qui n'est pas fait ou uniquement l'erreur qui a été commise.

Les caractéristiques émotionnelles de la blessure d’injustice

La blessure d’injustice dans le couple

Comme nous l’avons vu plus haut, La personne qui vit une blessure d'injustice est devenue maître dans l'art de cacher ses émotions, ce qui peut la rendre froide et distante et ainsi faire souffrir la personne qui partage sa vie. Son besoin constant de contrôler chaque aspect de sa vie et son perfectionnisme, peuvent créer de nombreuses difficultés dans le couple. Comme pour les autres blessures il est conseillé de se faire accompagner afin de communiquer sur les blessures mutuelles de chaque partenaire et ainsi apaiser la relation.

Comment guérir de la blessure d’injustice ?

Comme pour la guérison des autres blessures, la première étape pour guérir de la blessure d’injustice est de prendre conscience que nous possédons cette blessure, et les comportements négatifs qu’elle engendre, puis de faire un travail de pardon envers toutes les personnes qui ont pu nous faire vivre cette blessure, et envers soi pour toutes les fois où nous ne nous sommes pas respectés.

La deuxième étape pourrait être de se donner le droit à l'erreur, en célébrant nos réussites et en prenant conscience que l'échec n'existe pas, que tout n'est qu’expérience. Enfin il est également important de se donner la permission de ressentir des émotions, d'évacuer la tristesse, la rancœur, la peur ou la colère à travers l'activité physique, les arts créatifs, ou encore l'écriture.

La blessure d'injustice et en voie de guérison lorsque nous nous autorisons à ne pas être parfait, à faire des erreurs, sans le vivre comme un échec, sans être critique envers soi. Lorsque nous nous autorisons à montrer notre sensibilité à autrui sans avoir peur de perdre le contrôle ou peur du jugement des autres.

Comment guérir de la blessure d’injustice ?

Qu’elles pierres utilisées pour améliorer sa blessure d’injustice ?

Différentes pierres semi-précieuses peuvent être utiles pour apaiser notre blessure d’injustice. C’est le cas notamment de la calcédoine bleue qui est une pierre de douceur et de tendresse envers soi. Elle invite son porteur à se calmer en créant une sensation de paix intérieure. Son énergie chasse les angoisses. Elle est recommandée pour favoriser l'expression de soi, juste et bienveillante.

L'aigue marine est également une bonne pierre bleue naturelle pour faciliter l'expression de la vérité et la communication, afin d'aider la personne qui vit la blessure d'injustice a demandé de l'aide sans culpabiliser.

Le cristal de roche tourmaline permet de démêler les problèmes émotionnels liés au passé, donne du courage et permet la transformation des pensées négatives en pensées positives.

Enfin la pierre bronzite encourage son porteur à être indépendant, redonne de la confiance, pousse à s'affirmer et à prendre des décisions. Elle aidera également la personne qui vit la blessure d'injustice à être guidée par son âme plutôt que par son égo.

Pierre aigue marine
Pierre calcédoine
Pierre bronzite
Cristal de roche tourmaline