Les 4 grands principes de la sagesse indienne

Dans la continuité de notre article sur les 4 accords toltèques écrit par le chaman mexicain Don Miguel Ruiz, nous souhaitons vous faire découvrir aujourd’hui les 4 sagesses indiennes, d'après le livre de Caroline Frisou. Ces 4 sagesses ancestrales permettent à l'être humain d'aborder la vie avec confiance et sérénité.

Sagesse numéro 1 : Quiconque vous rencontrez est la bonne personne

Ce premier précepte nous dit que chaque personne qui entre dans notre vie y arrive pour une raison bien particulière. Ainsi chacune de nos relations jouera un rôle dans notre existence, même celles qu'on pense insignifiantes ou éphémères.

Cette sagesse indienne nous invite donc à voir la relation à l'autre comme un cadeau à découvrir. En Occident nous avons tendance à favoriser l'individualisme, la compétition, la concurrence. L’autre est donc assimilé à un rival à éviter. Toute rencontre aura un impact, une utilité ou un sens propre se révélant dans l'instant ou au fil du temps.

Chaque rencontre vient en effet toucher nos émotions, nos croyances, nos désirs où nos valeurs. En ce sens l'autre peut être assimilé à un miroir, nous offrant l'opportunité de nous reconnecter à notre unicité, de l'écouter, de la comprendre et de la faire évoluer si nous en éprouvons l'envie ou le besoin.

Sagesse numéro 1 : Quiconque vous rencontrez est la bonne personne

Cette sagesse nous invite à repenser totalement notre rapport à l'autre. En effet comment aborderions-nous l'autre si nous acceptions le fait que tout individu présent sur notre route est susceptible de nourrir une part de nous, que ce soit en nous aidant, en nous apprenant quelque chose ou en nous guidant sur notre chemin de vie ? Nous ferions certainement preuve de plus d'écoute envers l'autre, de plus d'attention et de considération.

Nous verrions alors chaque individu croisé sur notre route comme une source d'apprentissage ou de bonté qui nous invite à ouvrir une porte vers l'extérieur et plus encore : une fenêtre sur nous-mêmes, notre être profond, notre vérité.

Sagesse numéro 2 : Ce qui arrive est l'unique chose qui pouvait arriver

Cette 2e sagesse indienne nous apprend que quels que soient les événements auxquels nous pouvons être confrontés sur notre chemin, ceux-ci n'auraient pu en aucun cas se produire d'une autre manière. L'univers est toujours là pour nous réaligner sur le chemin que nous devons réellement emprunter à un instant T, même si ce n'est pas exactement ce que nous avions espéré.

Lorsqu'un problème survient dans notre existence, nous avons souvent l'habitude de ressentir des regrets, des reproches du type « si j'avais agi autrement il se serait produit ceci ou cela ». Cette sagesse est là pour nous dire que tout arrive pour une raison, le hasard n'existe pas. Même lorsqu'un malheur nous frappe, il nous reste encore certains choix. Cette sagesse nous invite à prendre en compte que derrière chaque événement heureux délicat se cache un sens, même si notre esprit où notre ego s'emploie à l'ignorer, et que notre compréhension s'en trouve défiée.

De la même manière que la raison de certaines rencontres nous échappe en premier lieu, nous serons en mesure d'apporter avec le temps une lumière sur des faits injustes ou sources de douleur. Si nous parvenons à intégrer l'idée que notre vie n'aurait pas pu être différente alors nous pouvons plus facilement faire la paix avec notre passé et nous connecter à notre âme pour que celle-ci révèle la signification de ce qui nous est arrivé. Pour peu que nous acceptions d'écouter notre cœur, ce sont les creux et les bosses présents sur le chemin qui font éclore notre être profond et révèle ce que nous souhaitons réellement accomplir dans cette vie.

Sagesse numéro 2 : Ce qui arrive est l'unique chose qui pouvait arriver

Sagesse numéro 3 : Chaque moment est le bon moment

Cette 3e sagesse nous apprend que tous faits, intervient dans notre vie à l'instant exact où il le doit, en cohérence avec notre chemin d'incarnation. Nous aimerions parfois avancer où retarder les aiguilles de notre horloge de vie. Cette sagesse nous invite à ne plus avoir peur d'être en retard puisque chaque expérience débute en réalité lorsque nous sommes prêts à l'accueillir dans notre existence.

Ne dit-on pas « tout vient à point à qui sait attendre » ? C'est également une sagesse qui nous apprend à être dans le moment présent. En effet, en ne cessant de nous projeter à certains moments précis de notre existence, nous finissons par vivre dans un monde idéal irréel, construit de toutes pièces par notre imagination fertile.

Nous courons donc le risque de devenir aveugle et de passer ainsi à côté d'une foule d'instants magiques, sans même être en mesure de nous rendre compte qu'ils sont là devant nous, prêts à être vécu. Tout instant de notre vie a une fonction, un sens, une légitimité qu'il est nécessaire d'apprécier à sa juste valeur pour ce qu'il est : le témoin de notre existence et de notre humanité.

Le seul espace-temps qui importe donc vraiment et celui qui nous permet d'apprécier et d’expérimenter ce que nous vivons à l'instant présent. C'est le seul moment où nous pouvons agir, créer notre vie et impacter notre chemin. Chaque moment est le bon moment et il n'appartient qu'à nous de l'apprécier pour ce qu'il est au lieu de ruminer un passé douloureux ou de fantasmer un futur idyllique. Si nous réussissons à ce que notre âme entende cette sagesse et l’intègre, le stress et l'angoisse que nous éprouvons diminueront. Ce que nous désirons se manifestera au moment où nous aurons la capacité de l'accueillir pleinement.

Sagesse numéro 3 : Chaque moment est le bon moment

Le seul espace-temps qui importe donc vraiment et celui qui nous permet d'apprécier et d’expérimenter ce que nous vivons à l'instant présent. C'est le seul moment où nous pouvons agir, créer notre vie et impacter notre chemin. Chaque moment est le bon moment et il n'appartient qu'à nous de l'apprécier pour ce qu'il est au lieu de ruminer un passé douloureux ou de fantasmer un futur idyllique. Si nous réussissons à ce que notre âme entende cette sagesse et l’intègre, le stress et l'angoisse que nous éprouvons diminueront. Ce que nous désirons se manifestera au moment où nous aurons la capacité de l'accueillir pleinement.

Sagesse numéro 4 : Ce qui est terminé est terminé

Enfin cette 4e sagesse nous apprend que lorsqu'une relation ou un événement s'achève dans notre vie c'est parce qu'ils n'ont plus d'utilité à en faire partie : ils ont fini de nous enrichir, de nous délivrer leur enseignement, de nous mener là où ils le devaient.

Lorsqu'un chapitre de notre vie touche à sa fin, cela implique que nous sommes parvenus au terme de son apprentissage et que notre être profond est prêt à poursuivre son histoire. S'accrocher à ce qui est passé en s’enfermant dans certaines croyances ou bien cultiver ce qui n'a plus lieu d'être, revient à nous figer devant un temps révolu.

Notre énergie tout entière se trouve alors concentrée sur des souvenirs qui nous empêchent de prendre les devants. Cette 4e sagesse n'a pas pour but de nier ce par quoi vous avez pu passer. Au contraire, elle nous invite à entendre notre douleur, à l'accueillir avec bienveillance. Elle nous souffle un message apaisant qui nous invite à prendre soin de notre âme pour reprendre confiance en nous afin d'incarner qui nous sommes vraiment.

Sagesse numéro 4 : Ce qui est terminé est terminé