La puissance du pardon

Pardonner peut être vu comme un acte de courage pour certains, un aveu de faiblesse pour d'autres. Dans tous les cas il s'agit rarement d’un acte simple et évident. Il y a certains pardons que nous avons tant de mal à accorder, notamment lorsque nous avons été profondément blessés par quelqu'un. Parfois même, la simple idée de penser à pardonner à cette personne pour ses actes est insoutenable et inacceptable. 

En effet, comment pardonner lorsque nous avons été victime d'abus physiques, de parents violents ou lorsqu'un chauffard a renversé et ôté la vie à une personne aimée ? Pourtant, toutes les victimes qui ont pardonné s’accordent à dire que cette démarche les a libérées, qu’elle a même insufflé une nouvelle énergie dans leur vie. Car le pardon sert avant tout à se libérer soi-même. Qu’on le demande ou qu’on l’accorde, il est le fruit d’un vrai travail sur soi.

Pourquoi pardonner ?

Pardonner est avant tout un acte d'amour envers soi. Évidemment pardonner ne veut en rien signifier qu'on oublie ce qui s'est passé. Il s'agit plutôt de ne plus en souffrir, de se libérer d'un grand poids afin d'apaiser notre stress et notre anxiété face à la situation.

Le fait de vouloir oublier les expériences traumatiques est un mécanisme de défense qui enfouit la souffrance, la rancœur et la haine quelque part au fin fond de notre inconscient. Pourtant le passé ne s'efface pas et la force destructrice de ces émotions négatives continue d'opérer avec encore plus de violence. Agressivité, colère, voire haine sont utiles dans un premier temps. Elles sont signe de bonne santé psychique, signe que la victime n’est pas dans le déni et ne porte pas la faute de l’agresseur sur elle. Il est quand même possible de faire un travail de détachement en soi : écrire dans un cahier tout ce qui nous anime, s’ouvrir à une personne de confiance ou encore consulter un psychothérapeute si la situation est trop douloureuse.

Pardonner est donc un acte de libération afin de nous libérer des poids qui nous pèsent à tous les niveaux et nous permettre de passer à autre chose. Nous pouvons ainsi recommencer à vivre et à avancer dans notre vie, afin de trouver la paix.

Lorsque nous entamons un chemin de pardon, nous pouvons avoir certaines prises de conscience quant à l'expérience que nous avons vécue, ce qui peut permettre d'en tirer des enseignements positifs (par exemple en maturité, en sagesse…). Certaines personnes victimes d'abus ont par exemple créer une association pour venir en aide aux femmes battues et ainsi contribuer à leur manière à rendre le monde plus juste. C'est ainsi que certaines personnes arrivent à transmuter leurs plus grandes blessures en faisant preuve d'une profonde résilience.

Pardonner nous permet aussi de nous libérer des liens toxiques qui peuvent exister entre soi et la personne qui nous a blessé.

Comment apprendre à pardonner ?

Comme nous l'avons vu plus haut pardonner est un processus qui peut être long et parfois compliqué. En cas de traumatisme important il est essentiel de se faire accompagner par un professionnel de santé. 

Il existe également un puissant rituel de pardon. Pour le réaliser, vous pouvez soit être à 2 ou alors être tout seul. Commencer tout d'abord par purifier l'espace grâce à nos bâtons de sauge blanche ou du Palo Santo

Si vous êtes à deux, mettez-vous face à l'autre personne, mettez une musique douce (un mantra par exemple), et commencer par regarder l’autre personne dans les yeux pendant quelques instants. Quand vous vous sentirez prêt demandez à la personne en face de vous de vous dire « je te demande pardon », et répondez-lui « je te pardonne ». Répéter ces phrases aussi longtemps que nécessaire, et à votre rythme, jusqu'à ce que vous sentiez une libération s'opérer. Vous pouvez ensuite échanger les rôles, en disant à votre tour « je te demande pardon » et la personne en face vous répond « je te pardonne ». 

Si vous êtes tout seul, vous pouvez prendre une photo de la personne à qui vous avez besoin de pardonner et la mettre en face de vous. Vous pouvez visualiser la personne en train de vous demander « je te demande pardon » et, à nouveau, vous pouvez répéter « je te pardonne » jusqu'à ce qu'une libération s'opère.

Remerciez-vous et remercier la personne d’avoir pris le chemin vers le pardon.

Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, nous vous invitons à lire le livre « peut-on tout pardonner » de Olivier Clerc. 

Quelles pierres pour aider au pardon ?

Différentes pierres peuvent nous aider à entamer un processus de pardon.

C’est le cas notamment du Quartz rose, qui est une des pierres naturelles les plus connus en lithothérapie. Elle est synonyme d'amour et de douceur, en apportant la paix à son porteur son énergie. Elle allège l'esprit et calme les tensions intérieures. Pierre d’introspection elle panse les blessures de l’enfance afin d’apporter paix intérieure et sérénité. Le quartz rose ouvre le cœur, et permet donc d’encourager au pardon.

La seconde pierre est la rhodochrosite qui est connue en lithothérapie pour être la plus merveilleuse des pierres anti-stress. Appliquée sur le chakra du plexus solaire, la pierre rhodochrosite calme l’émotivité et prévient les crises d’angoisse. Cette pierre rose permet d’équilibrer et de réharmoniser le chakra du cœur. Elle favorise la communication avec les enfants et les adultes tout en développant respect et compréhension de l’autre. 

La turquoise est également une bonne pierre pour aider au pardon puisqu'elle aide à contrôler la colère, à stimuler le sens de l'écoute et de la compréhension de l'autre, à développer l’empathie et à atténuer l’émotivité. Elle permet également de neutraliser les énergies négatives envers son entourage.

Enfin la chrysoprase est, par sa couleur, reliée au chakra du cœur. Elle permet de libérer les émotions refoulées les plus anciennes. La pierre chrysoprase invite son porteur à prendre du recul sur les situations vécues, elle dissipe les complexes et soutien lors de discussions « gênantes ». 

Quartz rose
Rhodochrosite
Turquoise
Chrysoprase