LA FUMIGATION C'EST QUOI ?

La fumigation est un rituel durant lequel on brûle un mélange d’herbes séchées judicieusement sélectionnées pour leurs vertus. L’on retrouve cette notion de fumigation partout sur Terre et ce depuis la préhistoire. La fumigation aussi appelée smudging ou « cérémonie de la fumée » peut être réalisée pour purifier un objet, une personne ou un lieu de vie comme un appartement, une maison ou un espace de travail.

Le matériel nécessaire à la réalisation d’une séance de fumigation est peu couteux et très accessible. Il est également possible de créer ses propres bâtons de sauges ou d’autres plantes naturelles même si cela nécessite un peu d’entrainement.

Le mot « encens » vient du latin « incendere » signifiant "brûler". Ce mot désigne l’ensemble des plantes, bois odorants et résines utilisés lors de fumigation. Le vrai encens ou oliban provient de la résine des arbres de la famille des boswellia que l’on ne trouve que dans certaines régions africaines (Soudan, Ethiopie, Yémen). En Afrique de l’Ouest l’encens est un outil de séduction utilisé par les femmes pour garder leur homme à la maison. L’encens est considéré comme l’un des premiers ingrédients utilisés par l’homme. On le retrouvait dans la composition de baumes nécessaires à la momification en Egypte.

Les origines de la fumigation

Il n’y a pas un endroit sur le globe où la combustion de plantes pour la réalisation d’une fumigation n’a pas été réalisé. C’est une pratique ancestrale dont les première traces remontent à l’ère préhistorique. Le mélange d’herbes utilisé varie en fonction de la zone géographique et des plantes locales. En Asie, la fumigation est réalisée par la combustion de bâtons d’encens. Ces encens traditionnels sont utilisés en guise d’offrandes aux dieux. Dans ce cas précis, la fumée devient un vecteur entre le Ciel et la Terre, un lien entre le monde matériel et le monde invisible. La fumée permet aux prières des croyants d’atteindre le monde divin.

La fumigation n’est pas seulement réservée au cadre religieux. La combustion d’encens est omniprésente dans tous les temples bouddhistes et hindouistes. La fumée dégagée par les plantes permet également de purifier l’air ambiant en chassant les mauvais esprits et énergies négatives installant alors une atmosphère paisible et sereine, propice à la méditation.

En Amérique du Sud, les chamans Incas et Mayas avaient également recours à la fumigation dans le but de protéger les lieux du mauvais œil et de chasser les énergies néfastes. Dans ces cultures, la fumigation avait une forte connotation sacrée. Souvent rattachée à une cérémonie religieuse, la fumigation permettait d’entrer en contact avec les esprit des anciens, d’atteindre un état de conscience modifié et de communiquer avec le monde divin. La fumigation pouvait également être réalisée sur une personne afin de chasser les énergies négatives planant autour d’elle et pour la protéger. Les peuples autochtones d’Amérique du Sud brûlaient un bois odorant, le palo santo, diffusant une douce et agréable odeur suave.

Les origines de la fumigation

En Amérique du Nord, les peuples indiens (amérindiens) pratiquaient également la fumigation pour la purification des lieux de vie ou pour la communication avec les esprits de la nature et des anciens. Ils utilisaient des plantes sauvages comme l’armoise ou la sauge pour leurs vertus purifiantes.

L’encens possède également une place importante dans les cérémonies religieuses chrétiennes. Ce sont des résines végétales déposées sur du charbon ardent qui dégage une fumée odorante. La fumée dégagée symbolise la montée au ciel, la prière et la purification. L’encens est également une des offrandes des mages lors de la Nativité (naissance du Christ). La combustion de sauge fut également récurrente chez les celtes et chez les germaniques. La combustion de salvia apiana fut très utilisée lors des grandes épidémies en Europe.

Bienfaits & propriétés de la fumigation

La fumigation dégage un parfum unique et possède de multiples vertus tant pour la santé physique que pour le mental ou même pour le nettoyage des pièces de vie. Les propriétés de la fumigation dépendent bien évidemment des plantes composants l’encens.

La fumigation permet tout d’abord d’assainir l’air, elle a des propriétés bactéricides et vermifuges. La fumée dégagée lors d’un rituel de fumigation détruit une très grande partie des bactéries présentent dans l’air. Cette pratique permet également de baisser la quantité d’ions positifs présents dans l’air. Les ions positifs permettent aux microparticules, spores et aux poussières de rester en suspension dans l’air. Ils favorisent également une sensation de mal-être. La fumigation permet de baisser ce taux d’ions positifs et augmente le taux d’ions négatifs dans l’air, les poussières et microparticules se déposent donc au sol. Une forte concentration d’ions négatifs donne un sentiment de bien-être et de sérénité. L’air en montagne, en forêt ou près des cascades est saturée d’ions négatifs ce qui induit un sentiment de bien-être profond. Les ions négatifs sont bénéfiques pour la santé, ils renforcent le système immunitaire, protègent les voies respiratoires (fini les allergies) et harmonise l’équilibre psychique.

La fumigation agit donc sur le bien-être et favorise la concentration mais elle permet également de chasser les énergies négatives environnantes. L’odorat est fortement lié aux souvenirs et aux émotions, la fumigation permet donc de calmer les colères, peurs et angoisses.

La fumigation peut également être utilisée pour purifier des objets, des pierres semi-précieuses ou des personnes. Cette étape permet un nettoyage énergétique complet chassant les énergies négatives et mémoires anciennes s’agrippant aux objets.

Bienfaits & propriétés de la fumigation

Quelles plantes pour réaliser une bonne fumigation ?

On récence plus de 400 variétés de plantes, de gommes, de résines et de bois parfumés pouvant être utilisés pour la réalisation d’une fumigation. Les plantes les plus communes sont la sauge ou salvia apiana, le cèdre et l’armoise. On retrouve également des bois comme le palo santo et le bois de santal. Vous trouverez ci-dessous une liste non-exhaustives de certaines plantes pouvant être utilisées en fumigation.

La sauge blanche de Californie (Salvia Apiana)

La sauge blanche amérindienne est la plante utilisée par les peuples autochtones d’Amérique du Nord. Aujourd’hui c’est l’une des plantes les plus utilisée pour la purification des lieux. Il en existe différentes variétés que l’on peut également retrouver en Europe (sauge des prairie, sauges des forêts…). La sauge blanche est une herbe sacrée pour les amérindiens des Grandes Plaines des Etats-Unis. La sauge du désert (Artemesia tridentata) est une plante sacrée pour les peuples autochtones du Sud-Ouest des Etats-Unis. Elle pousse en abondance dans les déserts d’Arizona et fait partie de la famille de l’armoise.

Quelles plantes pour réaliser une bonne fumigation ?

Le cèdre

Le cèdre est souvent utilisé lors de rituels de fumigation. Il est le plus souvent utilisé pour chasser l’énergie négative et apporter de bonnes influences. C’est une plante qui béni.

L’armoise

L’armoise pousse sur des terres qui ont souffert de traitements chimiques par exemple. L’armoise est utilisée en fumigation chez les celtes et les peuples germaniques. Elle ouvre et prépare au renouveau et à la fortification. Elle focalise les forces et purifie l’âme. Elle libère les femmes et purifie leur matrice.

Le foin d’odeur

Le foin d’odeur aussi appelé sweetgrass est une plante sacrée d’Amérique du Nord symbolisant la gentillesse. C’est une herbe associée à l’énergie féminine sacrée et à la lune. Son odeur est légèrement sucrée, elle amène créativité, motivation et tempérance.

Le Palo Santo

Le Palo Santo est un bois sacré qui nous vient d’Amérique du Sud. On le retrouve surtout au Pérou. Son odeur est douce et suave. C’est un bois médicinal puissant utilisé par le peuple Incas lors de cérémonies sacrées. Ce bois odorant est associé à l’énergie masculine et au soleil. Il apporte créativité, réflexion, détermination et force. Découvrez l'article complet sur le Palo Santo ici.

La résine de myrrhe

Dans la tradition judéo-chrétienne la myrrhe est connue pour être l’un des cadeaux offert par les mages au Christ lors de sa naissance. La myrrhe possède des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires bénéfiques pour le corps.

Le Benjoin

Le benjoin est idéal pour réaliser une fumigation de son lieu de vie. Il possède des qualités purifiantes et antiseptique pouvant soulager les bronchites.

Quelles plantes pour réaliser une bonne fumigation , palo santo

La résine d’oliban

La résine d’oliban est un encens masculin prélevé sur un arbre ne poussant qu’en Afrique. C’est un anti-inflammatoire puissant. En fumigation, l’oliban diffuse une multitude de bienfaits (antiviral, antiseptique, régénérant…).

Le laurier noble

Traditionnellement le laurier fut utilisé pour contrer un mauvais sort. La fumée dégagée par cette plante permet de résoudre les problème de sortilèges. La fumigation était utilisée par les prêtres lors de rituels de purification des lieux.

La lavande

La lavande est une fleur à la douce fragrance qui pousse dans les environnements secs et ensoleillés. En fumigation, la lavande permet de chasser les mauvais esprits ainsi que les énergies négatives environnantes.

La purification par fumigation est de plus en plus réalisée et la consommation d’encens, de bois odorants et de plantes pour fumigation ne cesse de croitre. Il est de notre devoir de bien sélectionner les produits que nous utilisons. Certaines entreprises peu scrupuleuses n’hésitent pas à surexploiter certaines régions entrainant des déforestations et autres soucis d’un point de vue social et environnemental. Consommons de manière résonnée et préservons notre belle planète.