En cette période de COVID-19, tous nos produits sont désinfectés, purifiés et énergétisés avant envoi. Prenez soin de vous.

Entreprise & Fabrication 100% française

Comment pratiquer la fumigation traditionnelle

L’alchimie de la purification

Dans le processus alchimique de transformation de la fumigation, nous retrouvons nos quatre éléments de la nature :

  • Le coquillage symbolise l’EAU
  • L’allumette qui embrase l’encens est le FEU
  • Les herbes et leurs cendres sont la TERRE
  • La fumée est l’élément AIR

La fumigation est une activité spirituelle. Les cendres recueillies dans la coquille sont sacrées. Vous devez les respecter et les disposer dans un lieu naturel pour les rendre à la Terre-Mère.
Dans la tradition, il est de coutume d’offrir la fumée :

  • Aux quatre points cardinaux : EST – SUD – OUEST – NORD

Ainsi que :

  • Au Grand-Père Ciel (vers le haut),
  • la Grand-Mère Terre (vers le bas),
  • Et enfin aux Grands Esprits

En prononçant une prière dans un mouvement circulatoire de la coquille pour disperser la fumée.

Les enseignements spirituels amérindiens racontent que la fumée des herbes sacrées porte notre prière dans le monde spirituel appelé « Ungawi » en langue Cherokee ; ce monde où siègent les Esprits de tous les êtres.

Dans les anciennes civilisations, les plumes sont considérées comme des rayons du soleil offerts aux hommes.
Pour se relier à l’Esprit de l’air et la puissance de leur Grand-Père Soleil, les Amérindiens utilisent les plumes pour dissiper les fumées comme un cadeau provenant de l’oiseau qui en fait don.
Il est important de respecter l’esprit de l’oiseau.

Comment pratiquer la fumigation ?

Comment purifier votre maison ou lieu de pratique ?

Vous aurez besoin de :

  • Une coquille d’ormeau pour recevoir le bâton de sauge et récupérer les cendres
  • Un Grand bâton de sauge blanche ou autres herbes traditionnelles
  • Une bougie de taille moyenne que vous allumerez avec une allumette
  • Un pot moyen en dur rempli de sable pour éteindre le bâton
  • Une plume si vous en avez une pour dissiper la fumée et inviter le soleil

Prenez le temps de bien nettoyer physiquement votre habitation.
Mettez une musique puissante comme des mantras purificateur.
Entre-ouvrez une fenêtre et une porte dans chaque pièce de la maison.

Protocole de Fumigation :

  1. Allumez la bougie en conscience et faite bruler le bâton de sauge jusqu’à avoir un bon foyer.
    Attention aux cendres incandescentes et aux crépitements des herbes.
    N’ayez pas peur de produire une fumée dense et abondante.

    Maintenez le bâton de sauge dans la coquille en faisant attention de ne pas vous bruler les doigts au niveau où repose le foyer qui chauffe la coquille.

    Pour 100 m² vous utiliserez les ¾ d’un grand bâton de sauge blanche.

  2. Commencez la fumigation à la porte d’entrée en longeant les murs, les coins (très important), sans oublier au-dessus et sous les meubles et les rideaux pour enfin rejoindre l’entrée.
    Les pollutions ont tendances à se nicher dans les coins et sous les meubles.

    Mettez votre conscience sur l’évacuation des vieilles énergies stagnantes de votre logement, et restez bien ancré et enraciné.

    N’hésitez pas à raviver le foyer en soufflant délicatement dessus en prenant soin de ne pas souffler les cendres contenues dans la coquille.

  3. Puis pour terminer le protocole de purification, prenez la bougie, un cristal ou un bel objet, mettez-le au centre de votre habitation, et portez à haute voix une prière de bénédiction simple qui vous tient à cœur, au présent affirmatif. Idéalement à faire dans chaque pièce de la maison.

    Ce protocole de bénédiction vous aidera à transformer l’énergie de votre lieu de vie ainsi que vous-même.

  4. Prenez bien soin d’éteindre le bâton de sauge qu’il vous reste dans un réceptacle en dur assez grand pour y mettre du sable afin d’étouffer le foyer. (Ne pas utiliser de terre car elle brule et peut prendre feu)
    Vérifiez bien l’éteinte de la sauge avant de quitter votre logement.

Comment se purifier soi-même ?

Amenez la coquille et la fumée autour de soi, de la tête aux pieds, et aussi dans le dos et sur les côtés, toujours dans cette conscience purificatrice.

0
Mon panier